Actualités du Dr SMARRITO
45 ans, nos conseils esthétiques…

45 ANS : nos conseils esthétiques…

45 ans est un âge à partir duquel il faut investir sur sa santé, mais aussi en matière de médecine et de chirurgie esthétique, afin d’accompagner les premiers signes de vieillissement.

Fort de quinze ans d’expérience, nous délivrons ici les bons réflexes et des conseils sur les premiers gestes et opérations de médecine esthétique à envisager.

Conseil n°1 : Faire un bilan cutané complet grâce à un scanner Visia.

Lors d’une consultation avec nos esthéticiennes, nous utilisons un scanner d’analyse cutanée qui permet grâce à une étude photographique et une analyse de la peau précise.

L’étude porte sur : les rides de vieillissement, l’épaisseur de la peau, la rugosité, la présence de bactéries, les rougeurs et l’apparition de taches solaires ou bien encore de taches brunes.

Cette consultation permet de revoir la stratégie au niveau de votre peau, avec une action de prévention mais aussi curative. Nous prescrivons les crèmes les plus adaptées en fonction de l’analyse sur-mesure.

Conseil n° 2 : Gérer son exposition solaire.

L’exposition solaire, surtout en Suisse, entraine un vieillissement prématuré de la peau. A partir de 40 ans, les réactions au soleil sont plus importantes, la photodermie s’accentue et peut laisser apparaître plus de tâches et de rougeurs.

Il faut aussi prévenir la possibilité  de tumeurs cutanées dues à une exposition solaire trop sévère. A partir de 40 ans, il est préférable de se protéger avec un chapeau mais aussi d’utiliser des crèmes de prévention solaire.

Certaines sont maintenant sous forme de fond de teint et depuis récemment, il est apparu une  crème solaire UV 100.

Conseil n°3 : Arrêter le tabac ou changer d’habitude.

Un des facteurs principaux de vieillissement cutané est la consommation de tabac, puisque le tabac entraine des spasmes au niveau des petites artérioles, la peau devient plus terne, les soins du visage doivent être réalisés plus fréquemment.

En fait la peau n’est ni nourrie ni hydratée, elle ne respire plus. Il est donc fortement conseillé de diminuer la consommation tabagique.

Conseil n° 4 : Corriger l’apparition des rides et prévenir leur accentuation.

A la quarantaine, les rides commencent à apparaître sous l’effet de la contraction du des muscles du visage notamment autour de l’œil (pattes d’oie), mais aussi entre les deux sourcils.

Il est nécessaire à 45 ans de corriger ces rides car elles vont s’accentuer. Il est plus facile de les atténuer à ce stade que de les laisser s’installer, créant une véritable cassure cutanée qui sera difficile de corriger.

La correction des rides se fait par une injection tous les 6 mois de toxine botulinique (Botox), qui est un médicament permettant non pas de figer, mais de détendre le muscle de manière réversible.

Conseil n°5 : Pratiquer un soin cutané expert.

Afin d’améliorer la qualité de la peau, mais aussi de la nourrir et de prévenir son vieillissement, nous conseillons de réaliser régulièrement un soin expert. Ce soin  associe une microdermabrasion, permettant d’enlever les couches cornées de la peau à un microneedling, stimulant le collagène et permettant aussi aux cosmétiques d’entrer en profondeur, une mésothérapie par acides aminés et nutriments et acide hyaluronique est réalisée et enfin des séances de LED, apportant de l’énergie aux mitochondries de la peau.

Ce soin permet donc de booster la peau et de créer un véritable éclat à l’inverse des peelings qui ont tendance à poncer la peau, mais en fait à la fragiliser.

Conseil n°6 : Faire des injections d’acide hyaluronique.

L’acide hyaluronique est un produit très utilisé en médecine esthétique, plus de dix millions d’injections ont été réalisées. Il s’agit en fait d’un composant naturel de la peau, servant à la repulper et à l’hydrater.

C’est dans ce sens que l’acide hyaluronique en injection est très intéressant à la quarantaine, il permet d’hydrater la peau mais aussi de corriger les plis qui se créent comme les plis nasogéniens.

Une séance tous les 6 à 8 mois permet  de combler les creux qui apparaissent, mais aussi de restaurer les volumes, en créant un véritable effet rajeunissant sans trop de contraintes.

Conseil n°7 : Ne pas hésiter à corriger chirurgicalement une paupière vieillissante.

45 ans est souvent l’âge de la première intervention de chirurgie esthétique, consistant à  réaliser une blépharoplastie. La blépharoplastie permet d’enlever la peau en excès de la paupière supérieure lors d’une opération d’environ une demi-heure suivie de peu d’effets, sous anesthésie locale, qui ne change pas du tout l’aspect de l’œil mais qui enlève l’aspect fatigué du regard.

Dans le même temps, il peut être associé un geste pour diminuer les poches de graisse qui apparaissent à la paupière inférieure, et qui évoquent un caractère festif ou une personne fatiguée voire triste.

Là encore, cette opération rapide peut être réalisée sans cicatrice par voie dite conjonctivale, les lasers de découpe permettent un retour à la vie sociale  plus rapide.

Conseil n° 8 : Lifting à cicatrices courtes sous anesthésie locale.

Il est possible à 45 ans, surtout en cas d’amaigrissement d’avoir le visage qui s’affaisse. L’idée n’est pas alors de le surcharger « à l’américaine » ce qui a tendance à faire des visages artificiels, mais plutôt de remettre en place, de légèrement et discrètement retendre la peau.

Il est donc  possible de faire des mini-liftings localisés, geste chirurgical peu invasif, pouvant même être réalisé  sous anesthésie locale. Ce geste permet de corriger le contour du visage et en pratique c’est le seul nécessaire et le seul efficace.

Conseil n° 9 : Corriger sa nutrition

A la quarantaine, la nutrition prend une part importante, plutôt que réaliser un régime qui perturbe les sécrétions hormonales, avec généralement à un rebond de surpoids dans les mois ou les années qui suivent. Une hygiène de vie semble plus favorable.

Les règles de base sont de diminuer la consommation de sucre, voire de l’abolir, manger à heure fixe en précédant les repas d’aliments entrainant la satiété. Eviter les plats industriels contenant de nombreux additifs et conservateurs. Favoriser l’alimentation contenant des anti-oxydants.

Ces notions de nutrition doivent être associées à du sport, une gestion du stress et une amélioration du sommeil pour lutter contre une surcharge pondérale.

Conseil n° 10 : Lutter contre l’apparition du bourrelet abdominal.

A la quarantaine, il est assez classique d’avoir un bourrelet graisseux qui se constitue autour de la ceinture abdominale. Ce bourrelet souvent appelé bouée ou poignée d’amour peut avoir un aspect sympathique, mais ne va faire que s’accentuer.

Les nouvelles méthodes de cryolipolyse permettent de le diminuer en quelques séances grâce à l’effet du froid. La nouvelle génération de machine est plus rapide, plus efficace et correspond parfaitement à l’idée que l’on se fait d’une médecine esthétique peu invasive, pouvant être réalisée au cabinet en une heure.